close

Encore Facebook ! Facebook a-t-il divulgué vos données ? Vérifiez maintenant !

Le délinquant récidiviste est de retour ! Faites-vous partie des 1,5 million de personnes dont les données ont été divulguées par Facebook ? Malgré les affirmations de Facebook selon lesquelles les utilisateurs ont un contrôle absolu sur leurs données, la société a joué avec les données de ses utilisateurs depuis le début de son existence.

L’idée voulant que les données des utilisateurs soient en sécurité avec le réseau social, devient de jour en jour obsolète.

Pour ceux qui connaissent le passé de Facebook, il ne faut pas s’étonner que le réseau social se soit embarqué dans un autre scandale accablant sur la protection des données et de la vie privée, un conflit qui pourrait entraîner de lourdes sanctions juridiques.

Que s’est-il passé ?

Facebook a admis avoir conservé illégalement les contacts de près de 1,5 million d’utilisateurs sans avoir obtenu leur consentement.

Quand cela s’est-il passé ?

Selon les rapports, entre mai 2016 et mars 2019, le réseau social a demandé à une partie de sa base d’utilisateurs de vérifier leurs emails en fournissant un mot de passe à leurs emails. Une fois que les utilisateurs le faisaient, leurs contacts étaient automatiquement copiés et conservés sans possibilité de se désabonner.

Comment cela s’est-il passé ?

Comme pour Facebook, les contacts par email ont été involontairement téléchargés dans le cadre du processus automatique (oui, bien sûr, c’est tellement crédible). Selon Facebook, le “problème de fond” qui a conduit au scandale a été résolu.

Vous ne comprenez toujours pas ?

La vérification des emails est une pratique assez courante pour la plupart des médias sociaux, mais Facebook l’a modifiée à son avantage. Habituellement, lorsque vous vous inscrivez à un service, on vous demande de fournir votre adresse email afin de la vérifier. Vous recevez alors un lien sur lequel vous devez cliquer manuellement pour vérifier que l’email vous appartient.

Cependant, ce que Facebook a fait, c’est que les utilisateurs vérifient leur adresse email en remettant leur mot de passe, accompagné d’un message du type :

Pour continuer à utiliser Facebook, vous devez confirmer votre adresse email.

Mais ce n’est pas la première fois que nous utilisons les médias sociaux. Facebook a longtemps été accusé de menacer les démocraties du monde entier.

Les atteintes à la vie privée commises par Facebook dans le passé

Si nous avions un centime pour chaque fois que le réseau social porte atteinte à la vie privée de ses utilisateurs, nous serions probablement millionnaires à l’heure actuelle. Voici un aperçu de quelques-uns des principaux scandales :

Avril 2019 : Selon des rapports publiés, Facebook et son fondateur Mark Zuckerberg ont envisagé de conclure un accord avec une centaine de développeurs pour vendre les données des utilisateurs afin d’évaluer la valeur marchande réelle des données de l’entreprise. En fin de compte, Facebook a utilisé ces données comme un avantage concurrentiel face à ses concurrents, en les partageant avec ses partenaires et en les soustrayant à ceux considérés comme une menace.

Le traitement des données des utilisateurs de Facebook a toujours été une source de préoccupation pour les utilisateurs du réseau.

Décembre 2018 : Quelques semaines avant le nouvel an, Facebook a annoncé une autre énorme fuite de données. En raison de la défaillance de son API photo, jusqu’à 1500 applications différentes ont pu accéder aux photos de leurs utilisateurs, qu’ils les aient partagées ou non.

Juin 2018 : Peu après le scandale de Cambridge Analytica, il est apparu que la société avait de plus conclu des accords avec des fabricants d’appareils : Apple, Amazon et Microsoft, dans lesquels les données personnelles des utilisateurs étaient partagées.

Mars 2018 : Il a été révélé l’année dernière que Cambridge Analytica, une société spécialisée dans les études politiques, a eu accès aux données de Facebook sur plus de 87 millions de personnes à leur insu.

Facebook va-t-il enfin payer pour ses atteintes constantes aux données ?

Selon de nouveaux rapports, les enquêteurs fédéraux aux États-Unis cherchent des moyens de tenir Mark Zuckerberg responsable de la mauvaise gestion des données personnelles des utilisateurs au cours de la dernière décennie. Cela s’est fait après des années d’enquêtes et de multiples investigations sur la mauvaise conduite de Facebook, au cours desquelles le gouvernement américain est resté indulgent envers Facebook, épargnant à Zuckerberg un examen brutal.

Une question importante qui émerge de tout ce scénario est de savoir combien de temps le public en général et les utilisateurs de Facebook en particulier vont supporter toutes ces manipulations.

L’année n’est pas encore terminée et comme Facebook a un penchant pour les violations de données consécutives, on ne sait pas quand le prochain scandale sur la vie privée éclatera !

Garantie satisfait ou remboursé de 30 jours
Tags : cybersécuritéfacebookvie privée